"Points & Contrepoints", nouvelle revue de poésie

Dernière mise à jour : 19 janv.


Reprenant le titre originel de la revue de poésie fondée par René Hener en 1935, Points & Contrepoints a connu une seconde naissance tout récemment, sous l'égide de Christophe Scotto d'Apollonia et de Francis Venciton.


Faire un travail exquis, plein de crainte et de charme,

Faire une perle d'une larme :

Du poëte ici-bas voici la passion,

Voilà son bien, sa vie et son ambition.

Musset, "Impromptu en réponse à cette question : Qu'est-ce que la poésie ?"




Elle élève et fait grandir l'esprit, ouvre au recueillement, entraîne la pensée, exerce la sensibilité, offre une porte d'accès sur l'Idéal. Plus que jamais, il semble nécessaire de retrouver le chemin de la poésie, pour pallier la médiocrité d'une époque trop prosaïque, trop mécanique, et découvrir ou redécouvrir les vrais orfèvres du vers. Une telle exigence irait idéalement des plus connus, – les Maîtres qui accompagnent le lecteur tout au long d'une vie –, aux "disparus", tombés dans l'oubli, les fameux "maudits", pour reprendre le terme verlainien. Peu de revues de poésie subsistent aujourd'hui. Le premier numéro de Points & Contrepoints, paru en juillet 2021, a permis de combler cette lacune. Forte de l'héritage transmis par René Hener, poète à l'origine de la première revue du même nom fondée en 1935, elle propose de reconsidérer la poésie, de la sauver du dédain moderne. La revue est unique, en ceci qu'elle fait le pari de célébrer l'art poétique sous toutes ses formes ; prose, vers et critiques littéraires se succèdent ainsi, alternativement, en son sein. Cette publication semestrielle compte aujourd'hui deux numéros, chacun étoffé d'un grand dossier sur un poète disparu, d'une sélection de textes de poètes contemporains et de traductions poétiques inédites. Sont également proposées des études, "chroniques à vif" originales mettant en lumière : la vie d'un poète, une oeuvre, un point de vue sur un aspect d'une oeuvre ou, plus généralement, sur l'art poétique. Le premier numéro était consacré à André Chénier. Le deuxième, paru tout récemment en décembre 2021, est cette fois dédié à la poétesse Joyce Mansour. J'y donne une étude sur le poète Charles Guérin, oublié parmi les oubliés, dont je présente l'oeuvre et le parcours tourmenté.