Gérard de Nerval: Les "quatre épreuves" de la pyramide de Gizeh

Dernière mise à jour : févr. 10



"— Il est évident, me dit l’officier prussien, que ce ne sont point là des tombeaux. Où était la nécessité de bâtir d’aussi énormes constructions pour préserver peut-être un cercueil de roi ? Il est évident qu’une telle masse de pierres, apportées de la haute Égypte, n’a pu être réunie et mise en œuvre pendant la vie d’un seul homme. Que signifierait, ensuite, pour un souverain, ce désir d’être mis à part dans un tombeau de sept cents pieds de hauteur, — quand nous voyons presque toutes les dynasties des rois égyptiens classées modestement dans des hypogées et dans des temples souterrains ?


Il vaut mieux nous en rapporter à l’opinion des anciens Grecs, qui, plus rapprochés que nous des prêtres et des institutions de l’Égypte, n’ont vu dans les pyramides que des monuments religieux consacrés aux initiations."


Gérard de Nerval ; Voyage en Orient




[Extraits d'un cours donné par Michel Butor en 1976 à l’Université de Genève, dans le cadre d’un semestre intitulé « Les romantiques en Orient ».]




La légende des pyramides




La pyramide et les épreuves de l'initié




La symbolique initiatique des quatre épreuves





Source: